L'ATELIER

Christophe Berthier, Maître-verrier

Christophe Berthier, Maître-verrier

Pour la réalisation des vitraux, Arcabas a désiré poursuivre sa collaboration avec Christophe Berthier, maître-verrier à Grenoble.

L’atelier Berthier-Bessac est dirigé par Christophe Berthier. Après une formation dans plusieurs ateliers, pendant laquelle il a pu confronter différentes visions de l’art du vitrail, Christophe Berthier a installé son atelier à Grenoble en 1981.

Il a repris en 1998 les ateliers Bessac [fondés en 1860], dont les magnifiques locaux situés 10, rue Emile Gueymard, à Grenoble sont à 10m de la Basilique du Sacré-Cœur.

« Ma réflexion me porte à penser que si le vitrail a toujours une raison d’être, c’est en tant qu’art architectural contemporain au-delà de la simple image ou du pastiche. Je crée mes projets avec la volonté de peindre avec la lumière dans la recherche d’une harmonie entre le vitrail, la lumière recréée et l’architecture ». Christophe Berthier

L’atelier est aujourd’hui spécialisé en création, conservation, restauration et protection de vitraux. L’équipe est composée de 2 compagnons expérimentés encadrés par Christophe Berthier, et d’intervenants extérieurs permettant de répondre à des travaux d’importance.

L’atelier dispose d’un stock de verres composé de 1500 nuances ce qui leur permet d’aborder tous les types de travaux, que ce soit pour des administrations, des collectivités ou des particuliers. Visiter le site internet de l'atelier Berthier-Bessac

Photo : Christophe Berthier dans son atelier, présente un vitrail dessiné par Arcabas en cours de réalisation selon la technique qui sera utilisée pour les vitraux du Sacré-Cœur (ce vitrail ne fera pas partie des vitraux de la basilique). Il s'agit de verres colorés, découpés et assemblés sur un support de verre blanc. Une "grisaille" (poudre de plomb) est apposée par Arcabas et le Maître-verrier sur les morceaux de verre découpés, avant cuission et assemblage définitif.

« Avec Arcabas, c’est un travail de partenaire ; personne n’a besoin de défendre quoi que ce soit... Je vais tout faire pour comprendre ce qu’il veut, afin de restituer sa volonté initiale » Christophe Berthier.

Propos recueillis par Philippe Gonnet [in « «Arcabas Vitraux en Rhône-Alpes»]